La rentrée a sonné pour l’intercommunalité Pays Basque

MEDIABASK – Le compte à rebours de l’avenir institutionnel du Pays Basque commencera les 26 et 29 septembre. Les élus auront jusqu’au 30 juin pour se positionner sur une intercommunalité unique.

Le calendrier est confirmé : mardi 29 septembre le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Pierre-André Durand, proposera le nouveau schéma d’organisation intercommunale, dont le projet d’une intercommunalité unique au Pays Basque, à la Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) et aux communes.

« La CDCI joue un rôle officiel important, d’examen et politique, même si, au final, ce sont les communes qui trancheront. Des élus de toutes tendances politiques y siègent et les débats risquent d’y être animés », explique Alain Iriart. Représentant du Conseil départemental, il est un des 15 élus basques à en faire partie aux côtés de 32 élus béarnais. La commission aura deux mois pour rendre un avis simple sur le schéma proposé par le préfet, tout comme les communes qu’il sollicitera dans la foulée.

Parallèlement, le Conseil des élus du Pays Basque organisera lui aussi une assemblée générale le 26 septembre « pour rendre compte des propositions du préfet et des études qu’il a lui-même réalisées ». A savoir, l’approfondissement de l’hypothèse d’intercommunalité unique et le développement des conditions de sa mise en œuvre. Le maire de Saint-Pierre-d’Irube ne sait pas si, comme il l’a suggéré, cette réunion pourra se faire en présence de l’ensemble des maires. Mais le Conseil des élus prévoit d’ores et déjà de se rendre dans les dix communautés de communes pour y présenter l’ensemble des travaux.

Car le nouveau schéma intercommunal sera représenté et précisé par le préfet à la CDCI et aux communes au mois de février ou mars prochains. Cette fois-ci, il sera soumis au vote des conseils municipaux qui auront besoin d’en connaître le mode opérationnel pour effectuer leur choix « en connaissance de cause ». Ils auront jusqu’au 30 juin pour se positionner, la loi NOTRe ayant confirmé l’application du nouveau schéma au 1er janvier 2017.

Les lignes des intercommunalités vont bouger

L’enjeu est de taille, tant pour le Pays Basque que pour le Béarn (dont le nombre de communautés de communes devrait être divisé par deux). « Tout changement fait peur, il y a un certain nombre d’élus qui pensent qu’il ne faut rien changer, sinon appliquer la loi avec les seuils fixés (15 000 habitants par communauté de communes), poursuit Alain Iriart. D’autres, comme moi, pensent qu’il faut doter le Pays Basque d’un EPCI qui puisse gérer les grosses problématiques », ce qui implique des moyens et des compétences adéquats.

« Le sujet est dans la tête de beaucoup d’élus. Les aspects concrets ne sont pas encore identifiés, et c’est cela qu’il faut mettre à jour, ce qui nous permettra de prendre une décision en neuf mois. Tous les transferts ne seront sûrement réalisés au 1er janvier 2017, mais nous serons alors en situation de travailler ensemble », conclut-il.

Batera appelle à la mobilisation citoyenne

Pour accompagner ces « rendez-vous cruciaux », la plateforme Batera se mobilise elle aussi. Sa Caravane quadrillera le Pays Basque, commune par commune. Elle organise une réunion ouverte à tous les citoyens désireux de participer aux groupes locaux jeudi 17 septembre, « pour définir ensemble les objectifs, les travaux et l’organisation de cette nouvelle campagne. »

Les élus basques membres de la CDCI :

Xavier Lacoste – Maire d’Irissarry
Claude Olive – Maire d’Anglet
Max Brisson – Conseiller municipal de Biarritz
Jean-René Etchegaray – Maire de Bayonne
Kotte Ecenarro – Maire d’Hendaye
Beñat Inchauspé – Maire d’Hasparren
Anthony Bleuze – Vice-président de l’ACBA
Roland Hirigoyen – Président de la Communauté de communes Nive-Adour
Barthélémy Aguerre – Vice-président de la Communauté de communes Amikuze
Paul Baudry – Président de la Communauté de communes Errobi
Dominique Boscq – Président de la Communauté de communes Soule-Xiberoa
Peyuco Duhart – Président de la Communauté d’Agglomération Sud Pays Basque
Vincent Bru – Conseiller départemental de Baigura et Mondarrain
Alain Iriart – Conseiller départemental de Nive-Adour
Mathieu Bergé – Conseiller régional d’Aquitaine